Je me réveille assez tard, je me souviens dès que mes yeux se sont ouverts, d’un rêve étrange que j’ai fait, je vais te le raconter.
J’ai rêvé d’une bête vraiment extraordinaire, un corps de Tigre, une tête d’Aigle et des cormes de Mouflon, je ne sais pas bien interpréter les rêves, mais celui là très certainement. J’ai tant d’amis, et je suis ici pour revoir tous ceux que j’ai connu en hiver dernier ici même dans les Alpes, ce rêve m’en a fait rappeler trois, mon ami Tigre que j’ai rencontré en Asie, mon ami l’Aigle qui m’avait fait voler au dessus des belles montagnes enneigées, et mon ami le Mouflon à la corne cassée.
J’aurai tout aussi bien pu rêver à autres amis mélangés en un seul animal, mais c’est celui ci qui s’est présenté juste avant que je me réveille. Je suis même persuadé que j’ai dû faire le rêve d’autres amis en un seul, mais tu sais on ne se souvient pas de tous ses rêves, seuls les derniers qu’on fait, on s’en rappelle au réveil, quand on est prêt à se réveiller.
J’adore me rappeler de mes songes, ils me font me souvenir de bien d’évènements qui ont été un régal. Parfois je fais des cauchemars, mais c’est pas grave, j’essaie et arrive très vite à les oublier, et puis ils arrivent aussi pour prouver quelque chose. Certaines choses de pas très agréables nous arrivent dans la vie, c’est normal, tout n’est pas simple, il y a des embuches, et les surmonter fait partie de notre vie, et il faut apprendre à les surmonter, pour que ce ne soit que des souvenirs qui donnent des leçons de vie.
Mais revenons à mon animal extraordinaire, il était très beau, le mélange était parfait, il m’a même parlé.
– hello Koukïn, je vois que tu es heureux ça fait plaisir de le constater.
– oui, je suis si heureux d’être ici, je vais dès aujourd’hui rencontrer pleins d’amis et ensembles, nous allons préparer la belle fête du 31 décembre, et le lendemain une nouvelle année commencera, une nouvelle année remplie d’histoire à raconter.
– sacré Koukïn, tu ne changeras jamais, toujours à vouloir nous régaler avec tes histoires.
– oui, c’est vrai, je ne changerai jamais, j’adore les histoires, sans elles, la vie serait un ennui, grâce à elles on peut passer de si bons moments.
– alors continue, même tes rêves te le demandent.

Photo trouvée sur le web, sans crédit

Publicités