Comme c’était bon hier, de revoir Céleste, et de voyager entre ses serres, un régal dont je ne me lasse jamais. Notre Mouette a retrouvé son bord de mer et tous ses amis, ils étaient tous inquiets de son absence, et quand ils ont pu lui parler, ils lui ont dit de ne plus partir si loin, surtout seule. Et Céleste a fait l’admiration de tous, c’est vrai il est tellement beau mon Céleste !
On est rentré tard, aussitôt mon repas avalé, je me suis mis en boule et parti dans le pays des rêves. C’est donc tout frais, en pleine forme que je sors de mon terrier à me préparer pour ma nouvelle rencontre.
Cette fois rien ne m’arrêtera, direction, les fermes ! Non mais sans blague, je vais y arriver, cette fois. Je promets que si quelque chose, ou quelqu’un m’attire, je détourne le regard et fonce tête baissée.
Et paf ! Le contraire m‘aurait étonné, voilà que mon regard se porte dans un coin de pré, je contemple un spectacle irrésistible, impossible de passer à côté, allez, basta les fermes ! C’est pas pour aujourd’hui, car ces deux charmants lapins me laisse présager une belle rencontre, plutôt, deux nouvelles rencontres.
– bonjour, vous deux, je ne vous dérange pas ?
– un peu, me dis le Lapin roux.
– oh, désolé, je m’appelle Koukïn, et j’adore faire de nouveaux amis, et ça tous les jours depuis toujours, je suis né pour ça. Et pourquoi je vous dérange ?
– oui Koukïn, on te connait, nos parents nous ont parlé de toi, et même notre oncle le Lapin Magicien.
– oh ! Le Lapin Magicien, oui, je le connais très bien bien, mais en plus je l’aime beaucoup, certes il a fait quelques bêtises, mais c’était normal, c’était ses débuts, maintenant il est parfait. Mais j’en reviens, pourquoi je vous dérange ?
– on était en train de parler d’amour, et de se faire des bisous, dis le lapin brun.
– oh, désolé, c’est vrai qu’en amour on aime rester seuls, tous les amoureux sont seuls au monde. Bon ben, je vais pas vous déranger, de toute façon, j’avais prévus d’aller faire une visite à mes amis dans des fermes, et j’en ai beaucoup, des Vaches, des, Poules, des Lapins comme vous, les Chèvres, les Lamas, des Chiens, des Chats, enfin je ne vais pas tous les nommer, vous savez très bien ce que sont des amis de fermes. Alors je vais arrêter là mes bavardages, et vous laisser en paix avec votre amour, profitez de chaque instant, gravez le bien au plus profond dans votre mémoire, et consolidez le chaque jour, comme un cadeau, comme si vous construisez un château, et de pierre en pierre, vous serez alors à l’abri, et vous vivrez dans en paix totale.
– ça y est, t‘as fini.
– oui, pardon, je m’emporte, à pas pouvoir m’arrêter de parler, cette fois je vous laisse, mais une dernière question, comment vous appelez vous ?
– moi, le Lapin roux, je suis une fille, et je m’appelle Eve.
– et moi le Lapin brun, je suis un garçon et je m’appelle Adam.
– avec de tels noms, je peux vous promettre une longue et belle vie d’amour, et je n’ajouterai plus qu’une chose, vous allez être très heureux.
Je poursuis mon chemin… Adam et Eve ! Incroyable, Adam et Eve ! Je sens qu’à l’approche de ces fêtes magiques, l’esprit de Noël est bel et bien là, c’est sur, ces deux êtres en sont la peuve vivante, Adam et Eve… Et pour finir, ces deux là, on est pas prêt à les voir se séparer, avec de si jolis noms, des noms emblématiques, Adam et Eve, mais c’est tout simplement pour la vie…

Photo trouvé sur le web, sans crédit

Publicités