Comme on dit : jamais deux sans trois, donc, ce matin je me lève de bonne heure, pour aller voir le berger des Poules. Pourquoi ? Hier c’était pour le Chien berger des Cochons, avant hier pour le Chien berger des Moutons, aujourd’hui, je suppose que quelqu’un va venir me réveiller pour aller voir le Chien berger des Poules… Et bien non ! J’y vais de ce pas. Tout seul !
Le chemin n’est pas long, et me voilà presque arrivé, j’aperçois le Chien dans la cour de la ferme. Il semble calme, mais je ne vois pas les Poules, je dois m’inquiéter ?
– bonjour mon ami, tout va bien ?
– bonjour Koukïn, oui, tout va parfaitement bien, pourquoi tu me dis ça, tu sembles inquiet ?
– oh, pour rien, je venais juste voir si tout allait bien.
– ben, oui, rassures toi, tout va super bien.
– et tes Poules, elles sont où ?
– elles sont derrières la grange. Tiens ça fait un moment que je ne les vois pas, je vais aller les surveiller, parce que tu vois, à ta tête, j’ai un doute.
– non, non, j’y vais, je me charge de les surveiller, repose toi un peu pendant ce temps.
– hou, là, là, c’est louche ça, tu es sûr ?
– oui, je t’assures, à toute à l’heure.
Ouf, je me suis débarrassé du Chien berger des Poules. Comme j’ai un gros doute sur ce que je vais découvrir, je préfère aller voir si les Chèvres ne font pas encore de leurs siennes. Et voilà qu’est ce que je te disais ! Les Chèvres sont là !
– bonjour les coquines, alors on vient perturber les Poules aujourd’hui ?
– ben, pas du tout, pourquoi tu dis ça ?
– ben, voyons, c’est pas vous peut être, qui on rendu bourriques ces pauvres Chiens bergers d’hier et avant hier ?
– tu vois aujourd’hui c’est le contraire, c’est les Poules qui nous rendent Chèvres !
– ah, bon ! Etrange, racontez moi ça.
– on voulait jouer à saute-mouton avec les Poules. Alors, on a commencé à faire nos bonds, quand elles ont voulu faire comme nous. Le problème, c’est qu’on s’est pris des coups de bec dans les côtes au passage, et ça fait super mal.
– ah, ah, ah ! Voilà pourquoi je vous trouve bien sages à côté d’elles.
– ben voui ! De ce fait, on va voir les Moutons et les Cochons, ils sont plus marrants !
Je retourne revoir le Chien berger des Poules, pour le rassurer complètement.
– alors Koukïn, tu les a vu ? Elles vont bien ?
– pour ça oui, elles vont très bien. Tu n’as aucun soucis à te faire, elle vont super bien ! Ah, ah, ah !
– pourquoi tu dis ça en riant ?
Je lui raconte la réaction de ses Poules envers les Chèvres, et je lui ai aussi raconté les mésaventures des autres Chiens de berger.
– ah, ah, ah ! Les coquines, qu’elles sont malines !

Photo trouvée sur internet sans crédit

Les Grandes Coquines

Les Grandes Coquines

Publicités