De bon matin j’entends encore un cri. Cette fois, il ne m’est pas adressé personnellement, ça vient de la forêt. Et je crois le reconnaitre, mais ça commence à bien faire d’être réveillé deux matins de suite par des cris. J’aimerai bien une grâce matinée moi !
J’arrive dans la forêt, sur le lieu même d’où provient les cris, et je savais que c’était lui qui criait, enfin qu’il bramait pour être plus exact. Toi aussi tu as deviné ? Le Cerf bien sur ! Mon ami le Cerf, que j’ai rencontré il y a quelques mois. Je vais voir pourquoi il brame comme ça. Peut être il n’a pas encore trouvé la Biche de ses rêves ?
– hello le Cerf !
– oh ! Bonjour Koukïn !
– tu vas bien ?
– non !
– ah, c’est pour ça que tu brames.
– non je ne brame pas, je ne brame plus ! Je crie !
– ah, bon, mais tu m’as dit l’autre fois que ton cri était le brame.
– oui, mais c’était l’autre fois, aujourd’hui je crie !
– et tu cries pourquoi ?
– parce que je ne veux plus bramer, ça sert à rien. Et puis parce que je suis énervé.
– je crois comprendre, tu n’as pas rencontré ta Biche ?
– et oui, c’est pour ça !
– mais dis moi, si je puis me permettre bien sur, tu dis que tu cries au lieu de bramer, mais sais tu que le son qui sort de ta bouche, que ce soit bramer ou crier, est exactement le même ?
– exactement le même ?
– oh, oui, crois moi.
– alors si moi je comprends bien, si je brame et que personne ne vient à ma rencontre, ou si je crie parce que je suis énervé, les deux ne servent à rien.
– désolé, ben non.
– alors qu’est ce que je peux faire ?
– si tu veux vraiment rencontrer ta belle, continues à bramer, et soit patient. Et si tu es en colère ne dis rien, tape des pieds par terre très fort, tu vas voir ça te calmera. Ou prendre un bain froid. Ou encore piquer un cent mètres très vite. Enfin, faire tout un tas de chose qui te défoulera et par conséquence te calmera.
– parfait, j’ai compris. Je ne brame plus ! Donc je ne crierai plus. Et pour me défouler, je choisis le cent mètres. Tu viens avec moi ?
– bien que je ne sois pas en colère, je veux bien t’accompagner, c’est si bon de se défouler ! Et en plus je suis curieux de voir le résultat de ton défoulement, pour voir si ça a marché.
– allez, viens Koukïn, ça marche déjà !

Crédit photo : Denis Girard

Le Cerf ne Brame plus

Le Cerf ne Brame plus

Publicités