Ah, aujourd’hui je cours sur la colline aux rochers de mousse, c’est là que Loupiot est en ce moment. Tout de suite je le vois, il est perché sur un de ces rochers de mousse, il me regarde arriver de ses yeux pleins d’amitié.
– Loupiot ! Mon très cher ami !
– alors Koukïn, ce voyage ?
– super agréable, j’ai rencontré un tas d’habitants là bas, tous aussi gentils les uns que les autres.
– et tu as vu les Loups Blancs ?
– oh oui, ils sont merveilleux, leur fourrure est vraiment belle. Ils te passent un grand bonjour. Et je peux te dire que même l’un d’eux est devenu le second du Roi Grand Tigre Blanc des Pays du Grand Nord.
– ah, ça ne m’étonne pas, toujours serviables les Loups.
– dis moi, voudrais tu faire la connaissance d’un petit berger de son troupeau de Chèvres ?
– ça, c’est un excellent programme pour notre journée de retrouvailles.
– alors suis moi.
On dévale la colline à grande vitesse, pour arriver au fourré où est très certainement le petit berger et ses Chèvres. Ils sont bien là, car on les aperçois, le petit berger en tête suivi de ses adorables amies. Mais dès que les Chèvres ont vu Loupiot, elles se sont affolées et parties dans tous les sens.
– héla mes amies, c’est Koukïn, vous ne le reconnaissez pas, c’est mon meilleur ami de l’autre jour, celui qui a veillé sur trois de vous toute une nuit.
– oui, on le reconnait bien lui, mais l’autre tu as vu, c’est un Loup, et il nous fait trop peur.
– petites nigaudes, vous en vous rappelez pas qu’il nous a dit que ce Loup est son meilleur ami, et qu’il m’a promis de me le présenter ? Et si vous faites marcher vos cervelles, l’ami de mon ami est aussi mon ami.
– ah, oui, c’est vrai !
– bonjour Loupiot, c’est un très grand plaisir de te rencontrer, comme j’ai dit à Koukïn, je rêvais de voir un Loup de près. Mon voeu est exhaussé !
– bonjour petit berger, moi aussi je suis ravi de te rencontrer, je n’ai jamais osé approcher un enfant de près, j’avais trop peur de l’effrayer.
– ben, moi, j’aime tous les animaux, aucun d’eux ne me fais peur, je sais qu’ils sont tous gentils et loyaux sans aucune méchanceté. Et mon autre voeu est que tous les hommes pensent comme moi. Dis, tu veux bien être mon second meilleur ami, comme Koukïn ?
– j’en serais très fier, avec de si belles paroles, aucun doute d’être ton meilleur ami !

Crédit photo : Lionel Hausseguy

Loupiot mon Très Cher Ami

Loupiot mon Très Cher Ami

Publicités