Il fait toujours aussi chaud, mais pas de rivière aujourd’hui, je vais me balader à côté des vignes. Non, promis je ne mangerai pas de raisin, de toute façon je n’irai pas, je serais juste à côté comme je t’ai dis, car j’ai repéré de beaux arbres. Et faire leur connaissance est mon idée du jour.
Quel beau champs d’arbres, tous impeccablement bien alignés, ils portent de toutes petites feuilles de deux verts différents, et j’aperçois de tout petits fruits ovales. Qu’est ce que ça peut bien être comme fruits ? Je vais leur demander, et aussi la permission d’en gouter. Je suis sûr qu’ils parlent, comme tous les arbres.
– bonjour bel arbre, je viens faire votre connaissance.
– bonjour Koukïn, nous, on te connait bien.
– vous me connaissez ? Comment c’est possible ?
– on t’a vu l’autre jour dans les vignes, tu semblais te régaler. Mais on te connait depuis bien plus longtemps.
– ah, oui, depuis quand ?
– il y a deux ans, tu te promenais avec ta maman, ton frère et ta soeur.
– c’est possible, moi je ne m’en souviens plus.
– c’est normal, tu étais un bébé, ta maman vous faisait visiter les environs, et elle vous a présenté à nous les Oliviers.
– ah, vous êtes des Oliviers, et vos fruits s’appellent comment ?
– des olives pardi !
– et c’est bon ?
– oui, très bon, mais il faut les préparer, comme ça cru directement sur l’arbre, c’est pas génial.
– ah, bon, dommage, je voulais vous demander de m’en donner pour les gouter.
– pour ça, tu iras dans une fabrique à olives, et quand tu les auras dégusté tu viendras nous en dire des nouvelles.
– promis, je suis content d’avoir parlé avec vous, bonne journée les Oliviers, à bientôt.
En parlant de maman, Filou et Malicia, ça me fait penser qu’il faut que je les retrouve vite, et Loupiot aussi, sans oublier ma Vénus… Ils me manquent tellement, et j’ai tant à leur raconter. Vite, il faut qu’un autre jour arrive pour les revoir…

Crédit photo : Marie Moulin

La Beauté des Oliviers

La Beauté des Oliviers

Publicités