C’est parti pour ma ballade, je me suis levé tôt aujourd’hui encore, petit déjeuner en solo, toilette vite faite, et hop ! Direction la forêt, encore la forêt tu me diras ? Ben oui, c’est bien là bas, il fait frais, demain j’irai dans le pré. Dans le pré la vue est dégagée et je peux voir le ciel, il faut que je rencontre Céleste pour mon futur voyage.
Mais aujourd’hui c’est la forêt, et d’ailleurs j’entends un drôle de cri, encore un cri ? Oui, mais pas du tout le même qu’hier, un cri plus calme, pas quelqu’un qui est en colère, plutôt quelqu’un qui appelle, c’est peut être moi, youpi ! Je vais voir ça.
J’aperçois au loin un Cerf superbe, c’est lui qui crie, à le voir faire c’est sur qu’il appelle quelqu’un, car dès qu’il a lancé son cri, il regarde de droite et de gauche, comme s’il cherchait quelqu’un. Oh, pourvu que ce soit moi, j’ai envie qu’il devienne mon copain, je vais aller le voir et lui dire que ça y est, je l’ai entendu et je suis là.
– coucou, je suis là.
– bonjour Koukïn.
– bonjour Cerf, tu m’appelais ?
– non, pourquoi tu dis ça ?
– ben je t’ai entendu crier, je pensais que tu m’appelais.
– je crie pas, je brame.
– si tu veux, tu brames, c’est un façon de crier, non ?
– c’est vrai, les humains disent que lorsqu’on brame, on crie, mais pour nous les Cerfs, bramer, c’est notre langage.
– merci pour l’info, mais qui appelles tu, si c’est pas moi ?
– j’appelle ma douce, mon amoureuse, si tu préfères, tu aurais voulu que ce soit toi ?
– oui, j’aurais bien aimé, j’adore me faire des amis.
– ok, comme elle vient pas, elle doit être trop loin, elle ne doit pas m’entendre, alors si tu veux, je veux bien t’appeler toi.
– ouais ! Super, alors on recommence, je m’en vais, tu brames et j’arrive.
– ok, je suis d’accord, on recommence.
Je m’en vais en courant un peu plus loin, j’attends de ne plus le voir et qu’il m’appelle. Ça y est il a compris, je l’entends à nouveau bramer.
– bonjour Cerf, tu m’appelais.
– bonjour Koukïn, oui, je suis heureux que tu m’ais entendu, quelle chance !
– voilà je suis là, on part faire une ballade ensemble ? Puis on pourrait faire un picnic, et finir la journée près de la rivière.
– super programme, c’est parti mon kiki !

Crédit photo : Georges Laruelle

Le Cerf qui Brame

Le Cerf qui Brame

Publicités