Par cette chaleur, qui est encore là aujourd’hui, direction la forêt, pour bénéficier d’un ombrage idéal, et je trouverai certainement une clairière pour faire ma sieste au soleil.
J’entends un appel, pas vraiment fort et affolé, mais ça ne me dit rien qui vaille, ça vient de tout droit, je fonce voir qui est en difficulté, à mon souvenir de cet endroit de la forêt, il y a beaucoup de rochers qui forment des trous plus ou moins profonds, et je crois comprendre.
– hou, hou, y a quelqu’un ?
Je me rapproche car j’entends distinctement ce que dit cet appel, c’est bien ce que je pensais, la voix sort d’un rocher, je vais avancer prudemment quand même, et je trouverai bien d’où ça vient exactement.
– HOU, HOU, Y A QUELQU’UN  ?
– oui j’arrive, je cherche encore un peu et je vais surement tomber sur toi.
Voilà j’ai trouvé, au creux du rocher je vois un grand trou béant, qui parait assez profond, la voix vient de là.
– ça y est je suis tout près, tu es tombé dans le trou ?
– Koukïn ?
– oui, c’est moi, et toi qui est tu ?
– c’est Loupiot !
– oh, Loupiot ! Mon cher ami, qu’est ce que tu fais dans ce trou.
– et bien je suis tombé dedans pardi…
– tombé dedans ? Mais comment tu as fait ton compte ?
– tout simplement en voulant jouer avec un oiseau, je courais avec lui, la tête en l’air, et pouf ! Tombé dans le trou !
– t’inquiètes pas je vais trouver une solution et te sortir de là.
Je déniche une grande branche, je vais la glisser à l’intérieur du trou, et Loupiot n’aura plus qu’à grimper dessus et sortir.
– merci mon ami ! Tu m’as sauvé !
– et comme j’en suis content !
Nous repartons tous les deux, côte à côte, je sens que cette journée va être pleine de bonheur, les meilleurs amis de la forêt, ensemble, pour toute une journée… Trop bien !

Crédit photos : Jean Paul Dauphin
Montage Gif : Marie Moulin

Koukïn et le Grand Trou

Koukïn et le Grand Trou

Publicités