Ouf, ouf, ouf… Toujours aussi chaud, hier je voulais savoir si des animaux avaient connus des printemps comme ça, les Lamas étaient trop contrariés pour que je leur pose cette question, aujourd’hui je vais peut être avoir une réponse à ma question.
Puisqu’il fait si chaud, un petit tour vers la rivière, je prévois un bon bain, et une sieste au soleil afin de sécher, puis l’espoir d’une belle rencontre.
Tout en m’approchant de la rivière j’entends quelque chose d’étrange, écoute plutôt :
– 1 – 2 / 1 – 2 / 1 – 2 / 1 – 2…
Qui peut bien dire ça, et surtout pourquoi ? Je vais voir ce qui se passe sur la rivière, car ça vient bien de là. Je monte sur une butte pour mieux apercevoir qui c’est qui dit 1 – 2, et pourquoi… Et je la vois, une petite Aigrette sur un tas de branches d’arbre, au milieu du cours d’eau, allons lui demander ce qu’elle fait.
– bonjour belle petite Aigrette, que fais tu sur ce tas de bois, et pourquoi tu dis 1 – 2 ?
– premièrement c’est pas un simple tas de bois : c’est mon canoë ! Et puis je dis simplement pas 1 – 2 : je compte !
– heu, pardon, je me suis mal exprimé, raconte moi ce que tu fais sur ton canoë, et pourquoi tu comptes.
– ok, dis comme ça je veux bien te le dire, je m’entraine pour les prochains jeux olympique.
– ah, bon ! Mais c’est fantastique ! Et qui t’entraine ?
– pour le moment personne, je suis à la recherche de quelqu’un.
– tu as trouvé ton quelqu’un : moi !
– parfait, alors on commence ?
– c’est parti : 1 – 2 / 1 – 2 / 1 – 2 / 1 – 2…
Ça a duré jusqu’au soir, elle est super motivée cette petite, elle mérite bien que je m’occupe d’elle, et partie comme ça je sens qu’elle va les gagner les prochains jeux ! En plus elle est si jolie… Regarde la…

Crédit photo : David Huerta

L'Aigrette qui Pagaie

L’Aigrette qui Pagaie

Publicités